Plomeur connait un développement économique incontestable et propose
un ensemble de services propices à un séjour ou à une étape agréable.


Autocollants en vente à la Mairie

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d'Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Découverte / Histoire / Été 44 à Plomeur

Été 44 à Plomeur

En juillet 1940, notre région fut occupée par les Allemands, qui établirent leur quartier général à SAINT-GABRIEL.

En 1944, dans les jours qui succédèrent au débarquement allié en NORMANDIE, le PAYS BIGOUDEN fut le théâtre d’événements tragiques qui concernèrent plus spécialement PLOBANNALEC et PLOMEUR.

6 et 7 juin 1944 : Arrestation du maire de PLOMEUR et prise d’otages :

Un bataillon de "Russes Blancs" avait son P.C. à PLOMEUR. Deux d’entre eux furent arrêtés par les F.T.P. (francs tireurs partisans) de PLOBANNALEC, TREFFIAGAT, LE GUILVINEC qui "s’étaient emparés" de PLOMEUR. Un peu plus tard, deux autres soldats furent à leur tour arrêtés.

Par représailles, les autorités allemandes firent aussitôt arrêter Louis MEHU, le Maire de PLOMEUR, pour complicité avec les résistants. Ils effectuèrent une rafle au village, le 7 juin : une vingtaine de personnes furent ainsi appréhendées. Elles auraient été fusillées sans l’intervention des gendarmes du GUILVINEC.

Sept d’entre eux, pris en otages, furent emmené dans une ferme de BEUZEC et enfermés : René LARNICOL, Laurent LE BEC, Pierre LE BLEIS, Antoine CHARLOT, Louis TOULEMONT et François MOULIN, l’instituteur. Le Maire, Louis MEHU était avec eux.

Le but des Allemands était évidemment de terroriser la population afin de recueillir les indices leur permettant de retrouver les 4 disparus. Quelques éléments les menèrent à PLOBANNALEC. 

9 juin 1944 : Arrestations à PLOBANNALEC :

Les résistants étaient conscients du danger couru par les otages. Le sort des prisonniers n’était pas fixé.

- Le 9 juin au matin, les Allemands encerclèrent des fermes où se trouvaient une partie des résistants. Ceux-ci furent faits prisonniers : parmi eux, Louis LARNICOL, Corentin BECHENNEC...

Le même jour d’autres arrestations eurent lieu au bourg de PLOMEUR, notamment celle d’Isidore LE GARO, le secrétaire de Mairie.

Tous furent conduits à SAINT-GABRIEL.

- L’après-midi, les Allemands entreprirent de cerner le presbytère de PLONIVEL (en PLOBANNALEC), où étaient retenus les prisonniers Allemands. Au cours du bref combat qui opposa les F.T.P., armés en tout et pour tout, d’une mitraillette, aux Allemands, deux F.T.P. moururent. Antoine et Yves VOLANT. Les autres furent emprisonnés à SAINT-GABRIEL à l’exception de Pierre COSSEC qui pu s’enfuir.

Le Maire de PLOMEUR fut également conduit à SAINT- GABRIEL.

- Tous les F.T.P. arrêtés furent condamnés, à mort pour neuf d’entre eux ou à la déportation. A COMBRiT, l’ILE-TUDY des arrestations suivies de déportations eurent lieu.

- Quant aux 7 otages détenus à BEUZEC, ils furent libérés le 13 juin. Les Allemands considéraient sans doute qu’ils avaient arrêté les principaux auteurs du coup de force de PLOMEUR.

Mort de Louis LARNICOL et de Louis MEHU :

Dans la nuit du 10 au 11 juin 1944, Louis LARNICOL de PLOBANNALEC, instituteur fut massacré par les Allemands : il aurait voulu se rebeller contre ses geôliers. Son corps ne fut jamais retrouvé.

Louis MEHU fut exécuté probablement le 12 juin, dans la salle du dortoir "Saint-Stanislas". Sa femme n’apprit officiellement l’exécution de son mari, que le 19 juin.

Il fut enterré au cimetière de POULDREUZIC, avant que son corps ne revienne à PLOMEUR.

Isidore LE GARO, secrétaire de Mairie mourut en déportation comme vingt autres résistants.

Les exécutions de LA TORCHE :

Le 15 juin, les 9 patriotes de PLOBANNALEC furent exécutés sur les dunes de LA TORCHE : parmi eux Yves BIGER qui n’avait que 16 ans.

Le 22 juin, 6 autres patriotes subirent le même sort à LA TORCHE. Une stèle commémore leur supplice.

Il y eut au total dans cette affaire 17 fusillés et massacrés, 20 hommes décédés en déportation.

Le 4 août 1944, les Allemands quittèrent PONT-L’ABBÉ.

 

Obsèques de Louis Mehu à Plomeur


 

 
 
Venant de Pouldreuzic, le cortège funèbre pénètre dans Plomeur par la route de Saint-Jean.
 

 
 
Hommage à Louis Mehu devant l'église de Plomeur, à gauche du cercueil les F.T.P. présentent les armes.
 


Autres thèmes disponibles dans la rubrique Découverte : Venir à Plomeur - Histoire - Patrimoine - Mémoires de Plomeur - Fiche d'identité -
 
Ecouter le Bagad Cap Caval

Diaporama Bagad

Actualités

Contact
Mairie   E.mail
1, Place de la Mairie
Tel : 02 98 82 04 65
Fax : 02 98 82 06 00

Services techniques municipaux   E.mail
10, rue Isidore Le Garo
Tel : 02 98 82 03 63
Fax : 02 98 82 06 55
Location matériel
Tel : 02 98 82 09 88

Horaires d'ouverture
du lundi au vendredi : 8h00 à 12h00 et de 13h30 à 17h00 Le samedi : de 10h00 à 12h00

Méteo
Horaire des Marées

Accueil Nous contacter Plan du site Mentions Légales