Plomeur connait un développement économique incontestable et propose
un ensemble de services propices à un séjour ou à une étape agréable.


Autocollants en vente à la Mairie

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d'Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Découverte / Histoire / Le Manoir de Lestiala
 
Le manoir de Lestiala

Au 13ème siècle le sire Alain de Lestiala occupe une maison forte, qui n’est pas encore le manoir que nous connaissons. Comme beaucoup d’autres seigneurs, il participe à la défense des côtes du Duché. En 1280 il figure à la convocation de l’Ost à Ploermel par le Duc de Bretagne Jean II. C’est sans doute la famille de Lezongar, héritière de Lestiala, qui fit construire le manoir au 15ème siècle. Celle-ci le transmettra à la famille le Heuc au 16ème siècle. Au début du 17ème siècle, le sire de Lestiala s’appelait Charles le Heuc.

 

LE PLUS GRAND MANOIR DE LA RÉGION

Le manoir de Lestiala, qui faisait autrefois partie de la paroisse de Beuzec Cap-Caval est alors, au 16ème siècle, tel que nous le montre la gravure. C’est le plus grand manoir de la région !

Le sire de Lestiala possède outre son manoir de nombreuses fermes et terres, un moulin à eau, un moulin à vent, un grand pigeonnier.


Le manoir de Lestiala au 16ème siècle

 


Prise de vue de l'intérieur des ruines par Paul Duchatellier en 1890.

ABANDON DU MANOIR

Toujours par héritage, en 1675 le manoir passe à la famille Laage puis en 1730 il est vendu au prince de Tinguy. En 1739 il revient dans la descendance en devenant propriété de la famille du Plessis de Grénédan, en 1780 à la famille Dutreil de Pontbriand. L’héritier suivant est la famille de Villeféron, puis, vers 1960 les De Lorgeril.

Il semble qu’après 1650 le manoir ne soit plus habité par ses propriétaires, la plupart des familles nobles possédant des châteaux beaucoup plus importants dans d’autres régions...

Le manoir est alors loué à des familles nobles ou bourgeoises jusque vers 1700. Puis il sera occupé par des paysans qui travaillent les terres de Lestiala.

Le manoir est de moins en moins bien entretenu, les bâtiments se dégradent et vont peu à peu servir de car rière de pierre pour la construction des bâtiments de ferme de Lestiala. On retrouve de nombreuses pierres du manoir dans les bâtiments de l’ancien corps de ferme. À partir de 1800 le manoir n’est plus habité et laissé à l’abandon.

 

EN RUINE DÈS LE DÉBUT DU 19ème SIÈCLE

On retrouve le manoir en 1890 lorsque Paul Duchatellier et Ducrest de Villeneuve font l’inventaire des monuments du Finistère et éditent 1 photographie nous montrant le manoir en ruine, déjà envahi par la végétation. La taille des arbres nous donne à penser que le manoir est sans toiture depuis au moins une trentaine d’année.

 


Une jeune fille de la ferme pose pour le photographe devant le manoir, vers 1900. Des arbres de plus de 15 m poussent dans les ruines.
En 1942-43, les pierres du manoir et du moulin sont vendues. Destinées à la construction d’une maison à Quimper, elles seront finalement acheminées jusque sur les bords de l’Aven où elles serviront à construire une belle propriété donnant sur la rivière.


Ce qu'il reste des ruines du manoir en 1980...
Les derniers propriétaires, la famille de Lorgeril, vont vendre une partie des fermes et des terres ; c’est ainsi que l’ancienne métairie est vendue en 1970 à la famille Crédou qui exploitait les terres de Lestiala depuis 4 générations.

Les ruines de l’ancien manoir appartiennent depuis les années 90 à la famille Crédou; il ne reste pratiquement rien, un pan de mur, le puits, des pierres éparses, mais aussi un bassin dit «piscine» situé 500 mètres à l’Ouest du hameau. Ce bassin, redécouvert et nettoyé en 1977 après la sécheresse de 1976, sera restauré en 1995 par l’association War’Maez, qui l’entretient régulièrement depuis. Il offre la particularité de ne pas être connu comme un lavoir mais plus comme un bassin de loisir autour duquel on peut s’asseoir.

 

Le bassin de Lestiala en 1977, il vient d'être nettoyé mais à subi les outrages du temps.
 

Le bassin en cours de restauration par l'association War'Maez en 1995.


À noter : le calvaire de Lestiala, datant du 13ème siècle, dont la croix est plantée au sommet d’une ancienne stèle gauloise, ce qui explique la hauteur très peu commune du calvaire. Le calvaire est nettoyé régulièrement par l’association War’Maez, mais nécessiterait une sérieuse restauration avant qu’il ne soit trop tard.

 

Le sommet d’une stèle apparait au dessus du socle du calvaire, celui-ci, creusé, accueille le fut de la croix.
 


Le calvaire de Lestiala, 13ème siècle, la croix repose sur une stèle cannelée que le socle du calvaire masque et maintient.

 

 

 



Autres thèmes disponibles dans la rubrique Découverte : Venir à Plomeur - Histoire - Patrimoine - Mémoires de Plomeur - Fiche d'identité -
 
Ecouter le Bagad Cap Caval

Diaporama Bagad

Actualités

Contact
Mairie   E.mail
1, Place de la Mairie
Tel : 02 98 82 04 65
Fax : 02 98 82 06 00

Services techniques municipaux   E.mail
10, rue Isidore Le Garo
Tel : 02 98 82 03 63
Fax : 02 98 82 06 55
Location matériel
Tel : 02 98 82 09 88

Horaires d'ouverture
du lundi au vendredi : 8h00 à 12h00 et de 13h30 à 17h00 Le samedi : de 10h00 à 12h00

Méteo
Horaire des Marées

Accueil Nous contacter Plan du site Mentions Légales